Archives mensuelles : août 2013

  • Un verger dans votre jardin?

    Des vacances à la campagne et la vue d'un verger luxuriants vous ont donné une nouvelle lubie: faire sortir de terre une cohorte d'arbres fruitiers dans votre modeste domaine. En fait, c'est tout à fait possible, même si ce dernier n'a que les dimensions d'un balcon (avec des arbres nains), et moins difficile qu'il n'y paraît. Avant de planter, faites un plan. Les arbres fruitiers aiment l'ensoleillement ou les zones demi-ombragées, à l'abri du vent. Le sol doit être profond, bien drainé, fourni en azote, potasse, phosphate, magnésium, oligoéléments, avec un pH de préférence entre 6,5 et 7. La surface doit être bien aérée, et l'herbe régulièrement tondue, afin de limiter la concurrence pour l'eau. Si certains arbres comme les abricotiers et les pêchers sont autofertiles,... (Plus)
  • Halte à la dépression: jardinez!

    Les vacances d'été sont déjà derrière vous, l'automne pointe son nez: ça y est, vous déprimez. Mais ne vous laissez pas faire, retrouvez-vous les manches, saisissez votre râteau et votre bêche pour chasser le cafard! Car maintes études scientifiques l'ont démontré: le jardinage est un excellent remède contre la dépression. La simple vue de verdure diminue le stress, l'agitation, l'agressivité... et la demande d'analgésiques chez les malades. L'orthothérapie est utilisée pour traiter les malades d'Alzheimer comme les cas d'autisme ou d'hyperactivité. Le jardinage inspire la sérénité et redonne le sourire! Comment expliquer un tel miracle? Nos modes de vie se sont adaptés, bien plus rapidement que nos horloges biologiques, au rythme effréné de la vie moderne. D'où un... (Plus)
  • Le bois pour les nuls (V): les essences

    Désormais vous connaissez bien les méthodes de construction et les différents produits liés au bois. Reste à choisir l'arbre qui sera à la source de vos constructions, l'essence de votre bois. Vous aurez l'embarras du choix, mais gardez en tête quelques principes de base qui vous permettront de vous orienter dans cette forêt. La première distinction est à opérer entre feuillus et résineux. Votre portefeuille s'en chargera: autrefois fort prisés pour les charpentes, les premiers sont devenus onéreux en Europe, la demande étant boostée par les exportations. Les seconds ont donc souvent pris leur place dans les constructions modernes (more information about high quality wooden structures), les premiers étant encore utilisés en menuiserie, en ébénisterie et pour les parquets. Mais... (Plus)
  • Le bois pour les nuls (IV): les panneaux de particules

    Les panneaux de particules constituent la seconde grande alternative au bois massif. Les panneaux agglomérés, réalisés à partir de copeaux de bois broyés et agglomérés entre eux par une résine ou un liant minéral (ciment, plâtre), ont l'avantage d'être peu onéreux tout en permettant le recyclage des déchets de scierie et une bonne stabilité dimensionnelle. Au point que ce matériau pourra se montrer trop résistant pour vos outils manuels. Il servira donc aussi bien à l'aménagement et à la conception de meubles qu'à la construction de bâtiments. En particulier les panneaux OSB de lamelles orientées en trois plis peuvent convenir à des structures porteuses et des planchers. Par contre l'aggloméré peut être assez lourd, et présenter une esthétique moins attirante... (Plus)
  • Le bois pour les nuls (III): les placages

    Vous avez besoin d'un matériau dérivé du bois (structures en bois de haute qualité) qui soit léger, souple, résistant? Le contreplaqué est peut-être alors fait pour vous. Ce placage de fines couches, appelées plis, allie modernité et tradition puisqu'on le retrouve aussi bien à la base de nombreux équipement sportifs (skis) et aéronautiques que dans l'Egypte antique. Les plis, issus de feuilles de bois massif obtenues par déroulage, sont superposées à contrefil et collées symétriquement le long d'une âme centrale. Cette dernière peut être constituée de lamelles de placage déroulées, ou de lattes de bois massif plus épaisses: vous aurez ainsi le choix entre un contreplaqué lamellé et un contreplaqué latté. Le contreplaqué offre une bonne résistance, y compris... (Plus)
  • Le bois pour les nuls (II): le bois massif

    Passons maintenant aux matériaux. Vous avez décidé de construire en bois, mais il y a bois et bois... Commençons par le bois pur, directement issu de troncs d'arbres et débité en planches, poutres, lattes, etc. C'est ce qu'on appelle le bois massif. Vous aurez l'embarras du choix quant aux essences, selon la nature - résineux (sapin, pin, épicéa...) ou feuillu (chêne, hêtre, châtaigner, merisier...) - et l'origine - européenne ou tropicale - du matériau. Le bois massif (plus d'informations sur bois et sa qualité) est notamment utilisé pour la charpente (résineux), et si vous ne limitez pas à celle-ci son utilisation il vous garantira une belle couleur naturelle et des veines élégantes. Mais cette élégance a un prix, et le bois massif n'est pas sans défauts. La largeur... (Plus)
  • Le b.a.-ba de la construction en bois

    Ça y est, vous vous êtes laissé convaincre, vous avez opté pour le bois. Mais vous vous perdez déjà dans les différentes méthodes de construction proposées. Un langage d'initiés? En fait, tout est bien plus simple qu'il n'y paraît: il existe quatre méthodes principales de construction (plus d'informations sur les constructions en bois). La plus populaire est celle de l'ossature qui allie légèreté (intéressant sur des terrains mal stabilisés ou de faible portance), rapidité de la mise en oeuvre et souplesse, puisqu'on peut y associer d'autres systèmes (poutres, maçonnerie, verre). On fixe sur des montants des murs-panneaux entre lesquels on a glissé un isolant. Sur les faces extérieures, on peut prévoir un bardage en bois sur ossature secondaire, pour une meilleure... (Plus)
  • L'avenir est dans le bois...

    Le bois, matériau archaïque de construction, qui rappelle un peu trop les cabanes de nos ancêtres? Pauvre de vous, si vous pensez cela, c'est vous qui avez raté le train de la modernité! En Scandinavie comme en Allemagne, le bois est très tendance, et même si chez nous la pierre conserve sa valeur aristocratique, les impératifs écologiques et la recherche d'un développement durable remettent ce matériau de toujours à l'honneur. Certes, votre bâtiment en bois aura peut être moins de chance de résister à l'épreuve des millénaires que le Parthénon, mais est-ce bien là votre préoccupation? Le bois est une ressource abondante, locale (adieu les rejets de gaz à effet de serre liés aux longs transports), renouvelable et même traçable, grâce à des labels attribués aux forêts... (Plus)
  • Après l'abri de jardin, la terrasse en bois!

    Votre réussite dans la construction d'un abri de jardin en bois (en kit) vous a donné confiance en vous même, et vous voilà lancé dans un nouveau pari: construire vous-même une terrasse en bois. C'est tellement chic! Une fois l'enthousiasme retombé et le pastis digéré, pas de panique! Les premières étapes seront similaires à celles que vous aurez suivies pour votre abri de jardin en kit: déclaration en mairie ou demande d'un permis de construire pour une surface supérieure à 20 m², repérage de l'emplacement en tenant compte cette fois non seulement de la stabilité du sol mais aussi de l'ensoleillement, du vent et de l'écoulement des eaux, mise à niveau.  Pour le nivelage, il peut être nécessaire de couler une dalle en béton avant d'y poser éventuellement des plots... (Plus)

9 article(s)


Ils nous font confiance

Futuroscope
Le parc du Petit Prince
Mairie d’Eygliers
Mairie Palavas les flots

Voir plus de témoignages des nos clients satisfaits