Besoin d'un conseil? 03 66 32 08 27 Ouvert! Fermé
On vous rappelle? Envoyez votre demande
Showroom Visitez nos produits au parc d'exposition à Rambouillet Plus d'infos → Showroom Visitez notre parc d'exposition →
Close

Des jardins improbables

Transformer nos rapports avec notre environnement immédiat et aménager un espace propre à la promenade, à la détente ou à la contemplation, tel est le but premier des jardins et des parcs urbains. Depuis 2009, les New-yorkais ont ainsi la possibilité de profiter d'un espace réaménagé en plein Lower West Side, cet ancien quartier industriel de l'Ile de Manhattan. C'est là en effet que d'anciennes voies de chemin de fer aériennes ont été reconverties en véritable parc urbain suspendu. Surplombant New York, la High Line est accessible par une série de plateformes et d'escaliers et comprend non seulement des espaces végétaux mais aussi des terrasses, des bars et des espaces de rencontre, tout cela au sein de l'une des villes les plus densément peuplées du monde. De même, certains immeubles new-yorkais comportent désormais des jardins sur le toit et les projets utopiques prévoyant des murs végétaux sur la façade des gratte-ciel se multiplient.

Dans un autre registre, bien loin des villes, on trouve parfois des espaces verts qui semblent tout droit sortis d'un conte de fée ou d'un rêve. C'est le cas de nombreux projets réalisés au Moyen-Orient et notamment dans la région de Dubaï. Malgré la chaleur et surtout la sécheresse extrême de cette partie du globe, des jardins luxuriants y ont vu le jour, telles de véritables oasis dans le désert. C'est le cas notamment de celui que l'on nomme, à juste titre, The Miracle Garden. Étendu sur plus de 70 000 mètres carrés, il regrouperait pas moins de 70 millions de fleurs selon ses jardiniers. Ce projet colossal aux allures de toile impressionniste représente un véritable défi à la nature et a nécessité la participation de nombreux experts en horticulture pour sélectionner les espèces végétales et adopter les meilleures techniques d'irrigation.

A l'opposé de ces problèmes de sécheresse, on peut citer la mode croissante pour les jardins flottants. Si cette tendance est sur le devant de la scène depuis quelques années, avec notamment l'aménagement des berges à Paris et du jardin Nikki de Saint Phalle, elle est, bien évidemment, vieille de plusieurs siècles. Ainsi, au Mexique, on peut encore aujourd'hui visiter les jardins flottants de Xochimilco. Si, désormais, on trouve sur ces canaux essentiellement des familles venues se promener en bateaux, ce système d'irrigation hors pair remonte à la période aztèque. Cet ingénieux réseau de jardins avait pour but de pouvoir toujours procurer à l'empereur des fruits et légumes frais, quelle que soit la saison.

Enfin, impossible de finir notre petit tour de la planète des jardins improbables sans évoquer les plus petits jardins du monde. Clin d'œil au manque d'espace des citadins, ceux-ci prennent place dans une ampoule que l'on peut suspendre à sa fenêtre pour faire entrer un peu de verdure dans son appartement ou sa maison en bois.

Laisser un commentaire

Ils nous font confiance

Futuroscope
Le parc du Petit Prince
Mairie d’Eygliers
Mairie Palavas les flots

Voir plus de témoignages des nos clients satisfaits