Mon panier (0)
Envoyez votre demande

Conservez Toute La Beauté De Votre Chalet De Jardin En Bois Avec Une Bonne Maintenance

Contrairement à une idée reçue qui a la vie dure, le bois est doté d’une excessive longévité. Témoins de cette réalité, beaucoup de structures architecturales en bois se dressent encore au cœur de nos villes, alors que plusieurs siècles nous séparent de leur édification. Ce sont par exemple ces dojos japonais, ces églises orthodoxes russes ou plus près de nous, les pièces des charpentes de nos cathédrales. Chacune de ces structures en bois oppose son intemporelle sérénité aux préjugés d’une éventuelle fragilité.

Bien que de caractère généreux, le bois exige un minimum d’entretien. En contrepartie d’un traitement préventif régulier, le mobilier en bois de nos jardins nous accompagnera durant toute une vie. Apprendre ces gestes qui protègent le bois, c´est aussi préserver des gestes ancestraux qui participent à la conservation de notre environnement.

À l´état naturel, un arbre a une durée de vie allant de 30 à 600 ans. Cette longévité dépend de nombreux éléments et notamment de la variété de l’arbre. Cependant, une fois abattu puis manufacturé par le menuisier, le bois ne meurt pas. Il continue à respirer pour renaître sous une forme différente. Ce bois est alors susceptible de se détériorer. Les principaux ennemis naturels des constructions en bois sont les xylophages (insectes dont le régime alimentaire est le bois), l´humidité (la moisissure, les champignons), le vent et les UV. C’est en le protégeant régulièrement contre ces ennemis naturels qu’un chalet en bois deviendra le témoin des événements familiaux durant plusieurs générations.

Traitement préalable du bois

Habituellement, le bois arrive sec et préalablement traité contre les insectes (xylophages) dans la menuiserie. Une fois dans l’atelier, le bois est alors traité contre la moisissure et les champignons. C’est pour cette raison qu’au moment de leur achat, les structures et les mobiliers de jardin sont garantis entre 5 et 10 ans.

Cependant, la date limite d’utilisation de ces objets s’étend bien au-delà de cette période minimale. Car, si le bois du mobilier de jardin est préalablement traité pour cet usage, c’est au propriétaire qu’incombe la tâche de répéter ces opérations de maintenance. Il lui est alors recommandé d’appliquer des traitements préventifs adaptés pour contrecarrer l’action de l’humidité, des champignons ou des termites.

La restauration et la maintenance

Le bois doit toujours recevoir un traitement de conservation et protection non filmogène à répéter de manière régulière. Ce traitement peut être annuel. Si le propriétaire souhaite utiliser d´autres teintes, il doit savoir que toute application de produits de restauration sur le bois de son chalet doit être conforme à la garantie à laquelle il est soumis. En cas de doute, il est donc recommandé de demander conseil à un spécialiste avant d’utiliser des traitements qui pourraient s’avérer être nocifs et réduire considérablement la durée de vie du mobilier.

Techniques de restauration

Toute technique de maintenance, conservation ou restauration du bois s´effectue sur un support nettoyé et libre de tout corps étranger. Il sera donc toujours plus facile de traiter une surface en bois non traitée. Car sur une surface traitée, lasurée ou peinte, il faudra réaliser un travail de décapage, de dépoussiérage et de préparation du bois à l´aide d´une brosse spéciale non abrasive, afin de travailler sur une surface la plus lisse possible. Il est conseillé d´effectuer ces opérations par beau temps (au printemps ou en été) de manière à permettre au bois de sécher totalement entre chaque application des couches du traitement.

Produits de restauration

Les composés chimiques ou naturels filmogènes constituent un obstacle à la respiration du bois. Fort heureusement, il existe une multitude de produits anciens ou récents adaptés à la protection du bois pour un usage extérieur ou intérieur. Les principaux sont les huiles, les sels, les peintures, les lasures ou les vernis. Leur application s´effectue généralement à l´aide d´un pinceau et en suivant le sens des veines du bois afin de faciliter leur pénétration. Ces revêtements exigent généralement le dépôt de deux couches.

La peinture

Certains propriétaires souhaitent donner de la couleur à leur chalet de jardin en bois. Or, toute peinture n´est pas compatible; elle peut même être préjudiciable. Il est fortement recommandé de n´employer que des peintures professionnelles microporeuses. Ce type de produit ne couvre que superficiellement le bois sans obstruer son aération. Il existe actuellement une large gamme de couleurs dans les boutiques spécialisées. N´hésitez pas à demander conseil aux vendeurs; ils vous guideront sur les meilleurs choix.

La lasure

La lasure protège des aléas climatiques (les UV, les averses) tout en offrant l´opportunité de teindre votre chalet en bois. Elle doit réunir certaines qualités, dont la perméabilité et l´étanchéité, de manière à laisser le bois respirer, sans pour autant laisser pénétrer l´humidité.

Il est préférable d´appliquer de la lasure microporeuse certifiée haute et très haute protection dont l´efficacité couvre de 8 à 12 ans. Les lasures se déclinent sous différentes teintes, mais l´effet final sera en fonction du bois de support. Elles se présentent en finition mate, opaque ou satinée.

Les huiles

Les huiles peuvent être naturelles ou chimiques. Elles ont une fonction protectrice du bois contre l´eau. Elles l’imprègnent profondément sans être filmogènes. La plupart d´entre elles ont de nombreuses qualités fongicides, insecticides, et hydrofuges. L’huile de lin est l’une des plus recommandées par les écologistes.

Les sels

Le sel de Bore reste le plus connu des protections utilisées dans les constructions en bois. Son emploi en façade extérieure constitue un traitement préventif insecticide (il rend plus difficile la pénétration des xylophages) et fongicide (contre les champignons lignivores). Ce minéral naturel procède d´anciens lacs salés d´Amérique. Afin d´optimiser son efficacité, il doit être associé à une huile ou une lasure. Son usage est soumis à une réglementation rigoureuse due aux risques sanitaires qu’il peut faire encourir.

Bien que pour prolonger leur longévité, les structures en bois requièrent l’application de produits spécifiques et selon des techniques très précises. Il est fortement conseillé aux nouveaux acquéreurs de ne pas appliquer n’importe quel produit. En effet, un produit, naturel ou non, peut souvent avoir une action néfaste sur la bonne tenue de votre bois.