La Performance de l’Isolation du Toit d’un Abri de Jardin

L’abri de jardin que nous vous livrons a été traité pour durer. Robuste et facile à monter, il requiert pourtant de votre part certains aménagements et l’ajout de matériau afin de bénéficier des meilleures conditions de vie dans votre habitat. L’isolation est donc un thème prioritaire. Bien sûr, il doit tenir compte des conditions météorologiques de votre région et surtout de votre budget. Mais le coût d’une telle isolation n’est pas onéreux à la vue des économies qui peuvent être réalisées. Car une bonne isolation de votre abri de jardin peut vous permettre de réduire de 30 % votre facture énergétique.

L’importance des combles de votre abri de jardin

En fonction du modèle d’abri de jardin que vous acquerrez, vous disposerez d’une surface de toiture plus ou moins importante. Généralement, vous pourrez voir la partie intérieure de votre toiture, mais certains modèles de abri de jardin peuvent aussi cacher cette partie du toit dans des combles.

Les combles constituent un premier niveau d’isolation architecturale. Mais si elles ne sont pas isolées, elles n’empêcheront pas le froid de l’hiver de rentrer dans l’abri de jardin et elles n’empêcheront pas la chaleur de la maison de s’évaporer dans l’environnement extérieur. En été, la température de votre abri de jardin montera rapidement et vous aurez du mal à trouver un peu de fraîcheur. Selon les études de l’Ademe, la bonne isolation thermique et acoustique d’un comble permet de réduire de 30 % sa dépense énergétique.

L’isolation constitue donc une double priorité : au niveau financier et au niveau du confort de vivre dans votre abri de jardin.

Pour réaliser une bonne isolation de votre comble, il faut choisir des matériaux isolants dont la performance technique a été mesurée et certifiée. Beaucoup de propriétaires d’abri de jardin optent pour des revêtements isolants très fins afin de ne pas pénaliser la surface habitable. Malheureusement, ils installent des matériels qui ne fonctionnent pas vraiment.

La réglementation applicable

Depuis les accords de Grenelle, la réglementation applicable à l’isolation des toitures est la norme RT 2012. Si vous êtes propriétaire d’un abri de jardin, sachez que cet habitat n’est pas soumis à cette norme. Malgré tout, vous pouvez largement vous en inspirer, car la structure de votre abri de jardin est capable de répondre à cette réglementation. Au niveau de la toiture, la résistance thermique minimum doit atteindre R=8m².K/W pour un logement neuf et de R=6m².K/W pour un logement rénové. Vous pouvez arriver à ce taux en installant des matériaux performants dès que vous montez votre abri de jardin.

En installant des revêtements isolants de qualité sur les parois de votre chalet de jardin, vous limiterez vos besoins en énergie de chauffage ou de refroidissement. À ce titre, l’étanchéité de la toiture est donc incontournable. Cette étanchéité ne pourra s’obtenir que par la pause d’une fine membrane indépendante et continue. Elle sera complétée par un revêtement isolant qui repousse les fluctuations des températures.

Il faut noter que la réglementation applicable à l’isolation d’une toiture évolue en permanence. Certaines normes qui étaient imposées ou recommandées il y a quelques années peuvent devenir caduques ou être modifiées au moment où vous entreprenez de grandes réformes sur le toit de votre abri de jardin. C’est le cas de la recommandation CPT n°3560 (Cahier des Prescriptions Techniques du Centre Scientifique et Technique du Bâtiment) concernant l’utilisation de la laine minérale ont évolué.

Isolation de votre toit pour l’été

Quand on parle de l’isolation d’un abri de jardin, on pense invariablement aux bénéfices que l’on en tirera durant l’hiver. Il y aura moins de déperditions de la chaleur et l’air glacial de dehors ne pénètrera pas dans le chalet. On oublie que les avantages de l’isolation sont aussi très profitables en été.

Pour protéger votre abri de jardin des surchauffes estivales, installer une isolation à fortes résistances thermiques sous votre toit est indispensable. Car la toiture est la surface la plus exposée au rayonnement solaire. Les jours de très grandes chaleurs, il n’est pas rare que la température du toit de la maison atteigne les 70 °C. Pour bénéficier d’un peu de fraîcheur dans votre abri de jardin, il est donc indispensable de contenir la pénétration de cette chaleur dans l’habitat.

Pour y parvenir, il faudra installer un matériau isolant dont la performance est supérieure ou égale à 6m2.K/W.

Afin de préserver la qualité de l’air de votre abri de jardin, et surtout d’évacuer la chaleur qui s’est accumulée dans la maison durant la journée, profitez de la nuit pour ventiler votre habitat. Si vous résidez dans un lieu où il n’est pas possible de laisser des fenêtres ouvertes (à cause du bruit ou en raison de l’insécurité de votre quartier), installez une circulation traversante et étudiez la faisabilité d’un système de ventilation à vitesses multiples. Cette ventilation améliorée permettra de faire baisser la température de plusieurs degrés en permettant la circulation de l’air frais, ce qui vous permettra de débuter la journée suivante avec des températures minimales.

Les éléments à ne pas oublier

Si le toit de votre abri de jardin est effectivement la partie sensible de l’isolation de votre habitat, il ne faut pas en conclure que les fenêtres sont moins importantes. Si vous sous-estimez l’intérêt des doubles vitrages, des stores, des rideaux ou de la mousse isolante au niveau des jonctions des parties articulées, vous courrez le risque d’anéantir vos efforts et l’investissement que vous avez accordé à votre toit.

Outre les matériaux isolants et les parties auxquelles vous devez accorder une réelle attention, vous devez aussi adopter des comportements adaptés. En hiver, assurez-vous que les portes et les fenêtres sont toujours parfaitement fermées. En été, fermer les volets des fenêtres exposées plein sud. Cela évitera que le verre de la vitre réchauffe l’air de la pièce. Si vous le pouvez, entrouvrez cette fenêtre en maintenant les volets fermés.

2 réflexions au sujet de « La Performance de l’Isolation du Toit d’un Abri de Jardin »

  • Mon abri de jardin pour le moment aucune isolation. Le toit de taule est posé sur chevrons de 60 mm. Devrait ai-je enlever chez toi de taule pour recommencer à zéro pour bien isolé ? Est-ce que c’est faisable ?

    Répondre
    • Bonjour,
      Vous pouvez isoler le toit soit par extérieur, en mettant l'isolant entre les chevrons, soit isoler par intérieur. Dans ce cas pas besoin d'enlever la tole

      Répondre
Laisser un commentaire

Ils nous font confiance

Futuroscope
Le parc du Petit Prince
Mairie d’Eygliers
Mairie Palavas les flots